La saponification : principe et applications

Les hommes fabriquent et utilisent du savon depuis l’Antiquité. Basée sur une réaction chimique qui implique des corps gras et de la soude, la fabrication du savon est connue sous le nom de saponification.

Elle peut notamment se réaliser à froid, grâce à une méthode zéro déchet. La saponification à chaud existe aussi, mais ce processus consomme d’avantage d’ingrédients et d’énergie.

>> Découvrez le principe de la saponification, ses avantages et les différents produits que l’on peut trouver dans un savon naturel.

Qu’est-ce que la saponification ?

Avant de pouvoir fabriquer soi-même des savons naturels, il est essentiel de comprendre le procédé de saponification. La température joue un rôle majeur lors de la réaction des différents ingrédients.

Le principe de la saponification

La saponification résulte de la réaction chimique entre deux produits : un corps gras et de la soude caustique. Le corps gras est un mélange de beurres ou d’huiles végétales, riche en acides gras. La soude caustique, ou hydroxyde de sodium, est un produit chimique basique qui intervient dans de nombreux processus de fabrication.

La réaction entre le corps gras et la soude donne deux produits : la glycérine et le savon. Le moment où commence la réaction de saponification est appelé la trace. Maîtriser la trace est très important lors de la fabrication d’un savon. Elle permet d’obtenir une pâte plus ou moins épaisse en fonction de la finesse des moulages et des marbrages à réaliser.

La fabrication du savon à chaud

La saponification à chaud est un procédé ancestral qui consiste à mélanger les corps gras avec un excès de soude. Cette grande quantité de soude permet de transformer la totalité des huiles en savon. L’ensemble est cuit à haute température, ce qui accélère la réaction de saponification. La pâte à savon obtenue doit ensuite être rincée à l’eau pour éliminer la soude corrosive encore présente dans le produit. Les savons, une fois coupés, sèchent vite et sont prêts pour une utilisation rapide.L’utilisation de ce procédé est aujourd’hui très fréquente dans l’industrie du savon, où il est essentiel de produire rapidement et en quantité. Certains savons très connus comme le savon de Marseille et le savon d’Alep à l’huile d’olive sont produits grâce à la saponification à chaud.

Un savon irritant pour la peau

Lors de la fabrication de savons saponifiés à chaud, la glycérine est éliminée avec la soude lors du rinçage à l’eau. Le savon fini, avec sa faible teneur en glycérine, a tendance à assécher la peau. Ce type de produit est donc à éviter pour les peaux sensibles. De plus, la saponification à haute température est un procédé gourmand en énergie et en ingrédients, qui ne s’inscrit pas dans une démarche écologique.

La saponification à froid

Lors de la fabrication de savon à froid, les huiles végétales sont introduites en excès par rapport à la soude. La réaction s’effectue doucement, aidée par un dégagement de chaleur dû à la dissolution de l’hydroxyde de sodium dans l’eau. La pâte à savon est ensuite mise à reposer avant découpage des savons. Un séchage prolongé de plusieurs semaines est alors nécessaire pour obtenir des savons secs et pour pouvoir les commercialiser.

Un savon surgras

Durant le processus de saponification à froid, les corps gras sont présents en excès. Une partie de cette phase huileuse n’est donc pas saponifiée et participe au surgraissage du savon. Ce dernier est alors qualifié de surgras. Cette caractéristique le rend parfaitement adapté aux peaux sensibles et sèches, grâce à cet excédent d’huiles aux propriétés hydratantes, protectrices et purifiantes. Pour profiter de toutes ces propriétés de façon optimale, un surgraissage peut être effectué en fin de préparation, juste après la trace. L’huile d’olive et l’huile d’avocat sont nourrissantes pour la peau, tandis que l’huile de bourrache et l’huile de rose sont connues pour ralentir le vieillissement cellulaire.
Des huiles essentielles et des colorants naturels peuvent également être ajoutés lors de la saponification pour apporter couleurs et parfums. Les savonneries qui optent pour la saponification à froid privilégient des ingrédients bio de qualité, riches en vitamines et bénéfiques au soin de la peau.En découvrir plus

Un savon hydratant et écologique

Un savon saponifié à froid est riche en glycérine. Cette substance participe à l’hydratation de la peau, au même titre que les corps gras, pour une agréable sensation de douceur à la sortie de la douche. En achetant du savon saponifié à froid, vous optez également pour un produit zéro déchet, avec une fabrication qui ne pollue pas l’environnement et qui ne gaspille pas de ressources.

Vous l’avez compris, la saponification est un processus complexe qui demande de maîtriser de nombreux paramètres. Un savon saponifié à chaud est produit plus rapidement, mais ne possède pas les propriétés intéressantes d’un savon saponifié à froid, qui est plus long à produire. Avec les enjeux écologiques actuels, l’utilisation de savons surgras saponifiés à froid revient au goût du jour. Cette tendance est non seulement respectueuse de l’environnement, mais elle est aussi bénéfique pour la santé de votre peau.